L'actualité

En Lot-et-Garonne, sensibilisation aux emplois d'avenir et aux contrats de génération dans le milieu agricole

 
En Lot-et-Garonne, sensibilisation aux emplois d'avenir et aux contrats de génération dans le milieu agricole

 Le 19 juillet au matin, le préfet de Lot-et-Garonne, Denis Conus a convié tous les acteurs locaux du monde agricole afin de présenter dans le menu les emplois d'avenir et les contrats de génération. Chambre d'agriculture, syndicats professionnels agricoles, centres de formation, coopératives agricoles, MSA, CUMA, tous ont répondu présent à l'invitation et ont profité de cette réunion pour poser de nombreuses questions notamment sur les aides de l'Etat et sur la pertinence de ces contrats...

Denis Conus, le préfet de Lot-et-Garonne, l'avait bien dit en juin dernier ! « Ma priorité c'est l'emploi ! », et tout particulièrement la mise en place des dispositifs « emploi d'avenir » et « contrat de génération ». Et bien, depuis quelques semaines, les rencontres avec les représentants des différents secteurs d'activité lot-et-garonnais ne cessent de se multiplier en préfecture. La dernière en date, celle du 19 juillet au matin, concernait le monde agricole. Chambre d'agriculture, syndicats professionnels agricoles, centres de formation, coopératives agricoles, MSA, CUMA, tous les acteurs locaux de ce milieu étaient conviés pour une réunion de sensibilisation.
L'agriculture : vivier d'emploi pour les jeunes

Après une large présentation de ces dispositifs notamment par le sous-préfet de Marmande, les participants ont pu poser toutes les questions qu'ils souhaitaient. Certaines portaient sur l'aide de l'Etat. Pour les emplois d'avenir, l’Etat aide pour 3 ans à hauteur de 75 % (secteur non marchand) et de 35% (secteur marchand) de la rémunération brute mensuelle au niveau du SMIC. Et pour les contrats de génération, le soutien financier de l’Etat est de 4.000 € par an durant 3 ans, soit l’équivalent de 27% du salaire brut du jeune (niveau SMIC).
Pour Gérard Wyss, chargé de mission à la Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, « aujourd'hui, l'agriculture a besoin de main d’œuvre et parallèlement à cela nous voyons des jeunes demandeurs d'emploi prêts à travailler et à s'intégrer dans ce milieu. Donc, je suis convaincu que l'agriculture facilitera l'insertion de ces jeunes grâce à ces contrats. Aussi, l'agriculture est un terrain privilégié pour la mise en place de contrats de génération car il regorge de personnes âgées. » A l'heure actuelle, aucun emploi d'avenir ou contrat de génération n'ont été signés en agriculture en Lot-et-Garonne, « car ces emplois étaient plutôt destinés au secteur non marchand comme les emploi à la personne. Mais ça ne saurait tarder », conclut, optimiste, Gérard Wyss.

 

Source: www.aqui.fr




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne

Consultez nos mentions légales pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles.