L'actualité

DES ÉLUS VONT CHEZ MONTEBOURG DÉFENDRE BMS-UPSA

 
DES ÉLUS VONT CHEZ MONTEBOURG DÉFENDRE BMS-UPSA

Christophe Lantoine, chef de cabinet d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a reçu ce mercredi matin une importante délégation d’élus de Lot-et-Garonne pour discuter de la menace que ferait peser sur l’emploi l’éventuelle inscription du paracétamol au tableau des génériques. Le laboratoire BMS-Upsa emploie 1.400 salariés dans l’agglomération agenaise et la substitution de ses médicaments phares, Efferalgan et Dafalgan, pourrait avoir des effets catastrophiques, comme l’avait déjà souligné dans nos colonnes le docteur Benoît Gallet, vice-président de BMS France en charge des affaires publiques, avec une première évaluation de 550 emplois détruits. C’est dans ce contexte que Pierre Camani, président du Conseil général de Lot-et-Garonne, Jean Dionis du Séjour, président de l’Agglomération d’Agen, les députés lot-et-garonnais Mathias Fekl et Lucette Lousteau, Henri Tandonnet, sénateur, et Jean-Alain Mariotti, président de la CCI d’Agen, ont été reçus, afin de présenter l’étude d’impact réalisée à ce sujet par Sofred Consultants et sensibiliser le ministère.

 

Source: Objectif Aquitaine




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne