L'actualité

LE 1er KFC DU LOT-ET-GARONNE

 
LE 1er KFC DU LOT-ET-GARONNE

 Un KFC, fast-food spécialisé dans le poulet, ouvrira à Boé avant la fin de l'année. Une ouverture qui va créer une cinquantaine d'emplois, principalement destinés aux Boétiens et habitants de l'Agglo.

Une odeur de poulet frit devrait flotter dans l'air de Boé d'ici la fin de l'année. Une convention a été signée hier à la mairie boétienne entre la commune et la firme de fast-food KFC (Kentucky Fried Chicken, pour les puristes).

Les travaux ont commencé fin mai pour une ouverture de l'établissement de restauration rapide dans le courant du mois de novembre. C'est en tout cas l'objectif qui a été fixé. Le restaurant le tout premier de la chaîne en Lot-et-Garonne sera implanté dans le secteur de l'ENAP, «face au Chrono Drive et au concessionnaire Ford». Un lieu qui permet un accès plus facile au drive. «On cherche à s'intégrer à Agen et ses environs depuis trois ans. C'était compliqué de trouver un foncier qui corresponde au cahier des charges mais cela aboutit à un très beau projet», a commenté Jean-Philippe Bach, aménageur pour la chaîne américaine. «On est sur les bases d'un record national au niveau du permis de construire qui a été délivré en deux mois et demi, au lieu de six mois d'instruction en moyenne.»

La signature de la convention et l'implantation de KFC ont également permis de mettre en avant les discussions concernant l'emploi. L'ouverture du restaurant entraînera l'embauche d'une cinquantaine de salariés. Avec une dimension incitative non négligeable d'un point de vue financier. Le maire de Boé, Christian Dézalos, détaille l'accord de cette convention qualifiée «d'originale et exemplaire» : «Les maires ont un sentiment d'impuissance face aux concitoyens qui exposent leurs problèmes d'emploi. Mais on ne peut pas se résoudre à l'impuissance et nous devons agir quand nous en avons la possibilité. Les charges, d'environ 30 000 euros, seront assurées à 50-50 par la commune et KFC. Si le restaurant emploie des Boétiens, la commune prendra progressivement la part de charges de l'aménageur et la totalité en cas d'embauche de dix Boétiens ou plus.» Des postes qui ne sont évidemment pas réservés aux habitants de la commune mais «plus largement, au niveau de l'agglomération dont je suis vice-président.»

KFC ouvre entre 20 et 25 restaurants en France, chaque année. À la tête de celui de Boé, Cyril Portal, déjà à la tête de l'établissement de Portet-sur-Garonne, près de Toulouse. En matière d'embauche, le Lot-et-Garonne n'échappera pas à la règle, que rappelle le conseiller franchise pour la région Sud-Ouest, Patrick Gollino : «On ne base pas notre sélection uniquement sur le CV. Tout le monde a sa chance, le panel est large. Le poste revient au plus méritant. Le recrutement se passe par une simulation qui permet de juger les différentes capacités des candidats.»

Un recrutement qui s'opère en partenariat entre la mairie de Boé, Pôle Emploi, la Mission Locale et le Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi (service emploi de l'agglo). Les candidatures peuvent d'ores et déjà être remises en mairie. Ceux qui veulent simplement croquer dans des ailes de poulet ou des nuggets, attendront, eux, encore un peu.

La Source : La Dépêche.fr




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne