L'actualité

L'AGGLO D'AGEN VISE ENCORE LE TECHNOPOLE POSITION

 
L'AGGLO D'AGEN VISE ENCORE LE TECHNOPOLE POSITION

Dupliquer la réussite économique de la technopole agroalimentaire Agropole, c'est l'objectif de l'agglomération d'Agen avec la pose de la 1re pierre du nouveau Technopole Agen-Garonne. Une création sous pression parfois de certaines entreprises en croissance qui envisagent de partir.

Le coup précédent était parfait. La réussite de l'Agropole d'Agen n'est plus à démontrer. Fondé en 1990 pour accompagner la création d'entreprises innovantes dans le domaine de l'agroalimentaire, l'Agropole a vu naître plus de 110 entreprises et a généré 2.400 emplois. Un succès qui fait qu'aujourd'hui la technopole arrive à saturation. Consciente de l'importance de son positionnement géographique, à mi-chemin entre deux métropoles puissantes, Bordeaux et Toulouse, sur un bassin de consommateurs de 10 millions d'habitants, tout en proposant des conditions de circulation, une fiscalité intéressante et des coûts de construction compétitifs, l’agglomération agenaise sait aussi que si elle ne prépare l'avenir, le train du développement économique risque de passer sans s'arrêter. D'ailleurs quelques entreprises, pourtant nées dans l'agglomération, mais dont le succès s'accompagne d'une vraie crise de croissance, n'hésitent pas à regarder aux alentours des deux villes voisines pour envisager leur avenir à moyen, voire à court terme.

Technopole foncièrement compétitif

La réponse à des demandes de plus en plus insistantes de certaines sociétés mais aussi au besoin de continuer de proposer de l'emploi dans un bassin qui en manque cruellement ne s'est pas fait attendre. Elle passe, cette fois encore, par la création d’une technopole qui, à l'horizon 2035, occupera 220 hectares (dont 146 cessibles).En attendant 2035, c'est une première tranche de 46 hectares qui est en cours de réalisation pour une livraison en 2016.
L'agglomération a d'ores et déjà sorti le carnet de chèques : 12 M€ dans un premier temps seulement pour aménager le foncier indispensable à l'implantation de nouvelles entreprises et l'accompagnement de celles qui ont de sérieux besoins de place. 
Installée sur des terrains plats, accessibles, proposant des parcelles découpées sur mesure, une zone qui sera entièrement reliée au très haut débit, le Technopôle Agen-Garonne joue la carte de la compétitivité et de l'opportunité foncière rare dans le Grand Sud-Ouest pour les entreprises en développement. 
Le développement de la technopole démarre, sa livraison s'effectuera en différentes phases, en fonction du succès rencontré. Cette fois, l'agroalimentaire n'est pas la cible privilégiée de ce technopôle.

Paradis pour l'économie numérique ?

Cette fois le e-commerce, la e-logistique, bref, l'économie numérique, la sous-traitance aéronautique, les industries liées aux changement climatique et à la filière eau sont directement visées par l'agglomération... même si aucun dossier lié à l'agroalimentaire ne sera repoussé.
Des 2017, le site accueillera un nouveau concept de pépinière d'entreprises baptisé Iphe (incubateur, pépinières, hôtel d'entreprises) afin de favoriser l'accueil de jeunes pousses. Des nouveaux occupants qui pourront bénéficier de la certification Haute Qualité Environnementale obtenue par ce parc d'activité. Une certification HQE liée, notamment, à la conception bioclimatique des bâtiments et l'utilisation du photovoltaïque pour l'énergie.

La Source : La Tribune 




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne