L'actualité

LE GEA 47, FACILITATEUR D'EMPLOIS AGRICOLES

 
LE GEA 47, FACILITATEUR D'EMPLOIS AGRICOLES

Le Lot-et-Garonne est doté d'un organisme méconnu, œuvrant pour l'emploi sur les exploitations. Il est devenu aujourd'hui un acteur incontournable de notre agriculture.

Méconnu du grand public, le GEA 47 joue pourtant un rôle essentiel dans l'activité économique agricole du département. Installé à l'Agropole depuis novembre2014, le Groupement d'employeurs agricoles de Lot-et-Garonne a vu le jour dix ans après la création du Groupement d'employeurs producteurs de fruits et légumes.

«En 2001 nous avons fait le constat qu'il manquait de la main-d'œuvre dans les exploitations pour récolter les fraises et tailler les pruniers», explique le responsable de la structure Pierre-Jean Morard. «Le GEPFL a donc été créé pour recruter de la main-d'œuvre locale en priorité, en collaboration avec Pôle Emploi, et des étrangers (surtout des Polonais qui n'étaient pas encore dans l'Union européenne) après un accord de la préfecture.»

Le groupement d'employeurs réalise ainsi des missions d'insertion par l'activité économique en recrutant des salariés qui sont ensuite mis à disposition des entreprises adhérentes en leur offrant de nombreux avantages. «On s'occupe de tout puisque les contrats de travail sont à notre nom. Les agriculteurs sont déchargés des formalités administratives et peuvent compter sur du personnel de qualité que nous avons formé et qui revient chaque année. Et puis pour les salariés, nous faisons en sorte qu'ils travaillent sur plusieurs exploitations afin de leur assurer des contrats plus longs voire même des CDI», ajoute Pierre-Jean Morard qui, en tant qu'ancien saisonnier, connaît bien les attentes et besoins des agriculteurs.

Ouverture du GEA en 2012

Cantonné aux producteurs de fruits et légumes, le GEPFL se développe en 2012 en ouvrant une seconde structure (le Groupement d'employeurs agricoles) couvrant ainsi l'ensemble de la production agricole, élevage, viticulture, grandes cultures mais surtout productions de semences comme le maïs sur le secteur de l’Albret.

«Pour le maïs, on fait travailler 200 personnes sur plusieurs exploitations, en allant des opérations de semis au castrage et avec des perspectives d'évolutions pour le personnel qui peut passer de simple castreur à chef d'équipe puis superviseur», précise le responsable du GEA 47 dont l'un des principaux atouts est la réactivité. «En cas d'urgence, on peut mobiliser 30 à 40 personnes en une demi-journée chez nos adhérents».

En s'ouvrant aux autres productions agricoles, le Groupement d'employeurs a triplé son activité en passant de 150 salariés en 2002 à 450 aujourd'hui dont 22 CDI pour 165 exploitations adhérentes. Bien installé dans le monde agricole, le GEA 47 souhaite développer de nouveaux CDI et participer activement à l'activité économique agricole du Lot-et-Garonne. En effet, de nombreux jeunes rentrés au GEA 47 finissent par s'installer à leur compte ou reprennent une exploitation.

La Source : La Dépêche.fr 

Photo : P.B




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne