L'actualité

CNIM CEDE LES CHAUDIERES BABCOCK WANSON AU FCDE

 
CNIM CEDE LES CHAUDIERES BABCOCK WANSON AU FCDE

La société, présente au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Italie, au Maroc, aux Le groupe CNIM s’apprête à céder la quasi-totalité de ses filiales Babcock Wanson, dont Babcock Wanson France, leader de production de chaudières industrielles qui a son siège social France et sa principale usine à Nérac, en Lot-et-Garonne.

Fin 2014, c'est un investissement massif que le leader français de la chaudière industrielle, Babcock Wanson, annonçait en vue d'améliorer la productivité de son usine et siège social France de Nérac, en Lot-et-Garonne, où elle est installée depuis plus de 60 ans.
Cette fois, le groupe propriétaire de Babcock Wanson, CNIM (3.000 salariés, 727 M€ de CA, dont 61,3 % à l'export), révèle qu'il est entré en négociations exclusives avec le FCDE pour la cession de ses filiales Babcock Wanson.
Le fonds de consolidation et de développement des entreprises (FCDE) dans lequel figurent les principales institutions financières intervenant en France (Bpifrance, banques, sociétés d'assurance...) est géré par Consolidation & développement gestion (CDG), société de gestion indépendante agréée par l'AMF. 
Selon CNIM, une partie de la direction de Babcock Wanson devrait prendre part à l'investissement du FCDE pour cette cession qui va se finaliser pendant l'été 2016.
Bénéficiant d'un profitabilité opérationnelle en croissance depuis deux ans, Babcock Wanson est le dernier constructeur de chaudières et brûleurs industriels de France.

Internationalisation accélérée ?

USA et en Pologne, possède deux sites de production en Italie (Cavenago) et en France à Nérac en Lot-et-Garonne, où sont employés 150 des 573 salariés de Babcock Wanson. 
Ce site aquitain réalise d'ailleurs, à lui seul, 50 des 90 M€ du chiffre d'affaires du fabricant de chaudières. 
Les nouveaux actionnaires ont l'ambition de faire de Babcock Wanson le leader européen indépendant spécialisé dans les 
solutions industrielles clés en main de gestion de la vapeur dans les process industriels. 
En annonçant cette cession, CNIM assurait, ce mercredi matin, qu'il entendait se "donner les moyens requis pour accélérer son développement technologique et commercial", tout en permettant à Babcock Wanson de poursuivre son développement à l'international.
Il faut noter que cette cession ne concerne pas l'usine Babcock Wanson Maroc, qui a bénéficié de lourds investissements ces dernières années et récupéré des activités françaises délocalisées. L'usine, qui produit elle aussi des chaudières et brûleurs industriels, restera dans le périmètre de CNIM.

La Source : La Tribune




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne