L'actualité

BIRO FRANCE, acteur historique dans le matériel de découpe

 
BIRO FRANCE, acteur historique dans le matériel de découpe

Gérant international spécialisé dans le matériel pour l’alimentation, le groupe Américain Biro s’est implanté dans l’hexagone en 1919 mais la filiale française n’a vu le jour que dans les années 80.

Une agence est installée à Agen. Positionné sur la vente et réparation de machines servant à découper, hacher, trancher, éplucher, mélanger, ficeler… Biro France s’adresse principalement aux professionnels et notamment les charcutiers, bouchers, traiteurs. Disposant de 4 agences réparties sur le territoire, Biro France gère toute la partie du Sud-Ouest depuis son bureau à Agen. « Ici nous sommes deux techniciens, nous avons trois commerciaux et nous couvrons toute la grande région », explique le technicien itinérant de l’agence agenaise Jean-Philippe Chevassut, tombé amoureux du Lot et Garonne.

« Auparavant j’étais au bureau de Lyon et je venais de temps à temps à Agen avant qu’une place ne se libère et que je saute sur l’occasion ». Composée également de Raphaël Fantino, arrivé il y a un an, l’équipe agenaise de Biro France est constamment sur la route (80 000 kilomètres chacun par an en moyenne) pour assurer l’entretien et la maintenance des machines servant à la découpe.

« Biro construit ses propres machines, mais on peut aussi répondre à des demandes spéciales en les fabriquant en Europe. On doit s ‘adapter aux besoins de nos clients », poursuit Jean-Philippe Chevassut. L’essentiel de l’activité du bureau lot et Garonnais consiste donc à dépanner les machines le plus vite possible pour limiter les pertes économiques des clients.

Pour y parvenir, les techniciens de Biro France interviennent, dans 99% des cas, directement sur place. Seule entreprise au niveau nationale, à proposer la vente et l’entretien de machines spécialisées pour la découpe, Biro France se tourne vers de nouveaux horizons : « il y a environ trois ans, on s’est rendu compte que nos machines pouvaient également être utilisées comme tranchoirs à pain dans les boulangeries et ça commence à représenter une grosse partie de notre activité. Même chose pour nos ficeleuses qui, déjà utilisées en agroalimentaire, intéressent de nouveaux secteurs », ajoute Raphaël Fantino. L’entreprise internationale, qui vend aussi des produits consommables (bobines, lames de scie, ficelle nouvelle…), souhaite poursuivre son implantation dans le Sud-Ouest grâce à son agence agenaise et développe le projet de ventes et de maintenance de machines pour les maraîchers.

La Source : le Petit Bleu

Photo : PB




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne