L'actualité

Effet baby-boom : les secteurs qui vont recruter d'ici 2020

 
Effet baby-boom : les secteurs qui vont recruter d'ici 2020

Certains secteurs d'activité vont recruter en Nouvelle-Aquitaine d'ici 2020. Et pour cause : les baby-boomers arrivent en fin de carrière. Selon l'INSEE, 333.000 personnes se retireraient définitivement du marché du travail entre 2016 et 2020. Tour d'horizon des projections de l'Institut.

Il y avait, en 2009, 2,3 millions de travailleurs en Nouvelle-Aquitaine et pour certains l'heure de la retraite a sonné ou approche. Selon les derniers chiffres de l'INSEE, 333 000 personnes se retireraient définitivement du marché du travail entre 2016 et 2020. Sur l'ensemble de la décennie 2010, une sur trois devrait avoir cessé son activité.

Beaucoup d'agents d'entretien sur le départ

Dans l'ensemble, c'est le domaine professionnel des services aux particuliers et aux collectivités qui serait le plus touché avec 43.000 départs d'ici 2020, soit 8.600 départs par an. Parmi les métiers concernés, celui d'agent d'entretien. Les métiers de l'administration publique, des professions juridiques, de l'armée et de la police constituent le deuxième domaine professionnel le plus concerné (7.100 départs annuels sur 2016-2020). Le nombre de postes à pourvoir devrait donc rester élevé, mais dépendra des politiques de remplacement mises en œuvre et des choix de localisation géographique opérés.

Des besoins en matière d'aide à domicile

Les métiers de la santé-action sociale concentreraient aussi de forts volumes de départ (6.600 par an sur la période). Dans le secteur paramédical, les intentions de recrutement sont nombreuses en particulier pour les aides-soignants et les infirmiers. Du côté des médecins, entre 2016 et 2020, 6.400 cesseraient définitivement leur activité, et 14.400 au total sur la décennie 2010, soit 40 % d'entre eux. Par ailleurs, les métiers d'aide à domicile et aide-ménagère offriront toujours de nombreuses perspectives de recrutement en lien avec le vieillissement des personnes et les possibilités grandissantes de maintien à domicile. L'INSEE insiste sur ce point : la question du renouvellement de la main-d'œuvre se pose fortement dans des professions qui conjuguent développement marqué des effectifs et départs nombreux.

28.100 départs dans le commerce

Les secteurs du commerce et du BTP ne sont pas en reste avec des volumes importants de cessations d'activité. 28.100 départs sont attendus d'ici 2020 dont 7.200 pour le seul métier de vendeur. 2.700 ouvriers qualifiés du gros œuvre ou du second œuvre du bâtiment devraient également cesser le travail. Si la profession est soumise aux aléas conjoncturels du secteur du bâtiment, les besoins de personnel qualifié restent structurels.

41 % des agriculteurs en moins sur la décennie

Les métiers agricoles (hors pêche) représentent 6 % de l'emploi régional et certains seront fortement affectés par les départs. Entre 2010 et 2020, en Nouvelle-Aquitaine, 41 % des agriculteurs, éleveurs et sylviculteurs et 35 % des viticulteurs, maraîchers et jardiniers cesseraient définitivement leur activité (2.700 et 1.500 départs par an sur 2016-2020).

L'INSEE précise que certains territoires seraient davantage affectés que d'autres par les départs de fin de carrière. L'impact est un peu moins marqué à l'ouest de la région et autour des principales villes.

La Source : La Tribune 

 




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne