L'actualité

Le Lot-et-Garonne est à la recherche de 200 apprentis

 
Le Lot-et-Garonne est à la recherche de 200 apprentis

La chambre de métiers recherche 150 apprentis, le CFA BTP plus de 50 et une dizaine est demandée par le Marmandais. L'apprentissage ? Un métier d'avenir.

8 439 entreprises artisanales en Lot-et-Garonne. 57 000 au sein de la structure commune qui réunit le Lot-et-Garonne, la Dordogne et la Gironde. En prenant comme base statistique une moyenne de 3 salariés par entreprise, on juge ainsi de l'importance de l'artisanat dans l'économie du Sud-Ouest en général et du Lot-et-Garonne en particulier. Et beaucoup de ces entreprises sont désireuses à la fois de former des jeunes et en même temps de se préparer pour l'avenir. «Le taux d'insertion des apprentis dans des entreprises à l'issue de leur formation dépasse les 85 % explique le président Philippe Biazzoli au moment de lancer la campagne 2 016 de recrutement de ces derniers. «Il faut dire encore qu'être apprenti ouvre de vastes perspectives, moi, par exemple, à la base, je suis un apprenti.» Tout est question de motivation, d'envie, «mais oui, on peut réussir sa vie par le biais de l'apprentissage.»

L'an dernier, meilleur département de l'ancienne Aquitaine, «le Lot-et-Garonne avait connu une forte progression en recrutant 50 apprentis de plus qu'en 2015.» L'objectif est de réussir le même score que l'an dernier. «Pour nous, à la chambre de métiers, il manque encore 150 apprentis dont les entreprises ont besoin. «Ce sont des entreprises artisanales implantées sur tout le département, 58 offres pour les métiers de la restauration (cuisinier, serveur en restaurant, CAP café ou brasserie) ; 9 offres pour les métiers de la coiffure ; 39 offres pour les métiers de l'automobile (maintenance, carrossier, peintre en carrosserie) ; 36 offres pour les métiers de bouche (boulanger, pâtissier, charcutier, boucher, charcutier traiteur) et 8 offres pour les métiers de l'industrie (chaudronnerie, soudeur, constructeur en carrosserie).» Les jeunes concernés doivent avoir entre 16 et 26 ans (15 ans avec dérogation). «Il faut ajouter à ces chiffres des offres qui émanent du CFA BTP et 10 offres venues de Marmande. Le message que souhaite faire passer le président Biazzoli en lançant cette campagne de recrutement (on peut signer des contrats d'apprentissage jusqu'à la fin du mois de novembre) veut aussi abattre des idées reçues : «Il y a quelques années les maçons avaient des salaires inférieurs de 40 % à ceux des professeurs débutants par exemple. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Et la technicité change aussi les conditions de travail.» Enfin, «voie d'excellence», l'apprentissage conduit souvent… à la direction des entreprises, «50 % des entreprises artisanales du département sont dirigées par d'anciens apprentis.»

Apprentoit, à 100 %

La chambre de métiers du Lot-et-Garonne et le bailleur social Ciliopée ont déployé en 2013 le programme «Apprentoit» dans le Lot-et-Garonne. Ce dispositif permet de loger des apprentis dans des studios entièrement équipés et meublés, (loyer entre 50 et 100 €) au plus près de leurs entreprises en milieu rural, faisant ainsi le lien entre formation, emploi et logement, et permettant de dynamiser les zones rurales et de faciliter l'intégration des jeunes. Tous les logements proposés sont occupés !

Un dispositif unique en France et qui est en train d'intéresser beaucoup de départements.

La Source : Le Petit Bleu 

Photo : J.M

 




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne