L'actualité

Les fruits des sportifs made in Lot-et-Garonne

 
Les fruits des sportifs made in Lot-et-Garonne

Festifruits lance Fruit4fit, un snack sain et gourmand principalement dédié aux sportifs.

L'aventure est née de rencontres. Il y a d'abord Johann, le rugbyman. Il fréquente les salles de CrossFit et demande au spécialiste du fruit sec, qu'est l'entreprise Festifruits, pourquoi il ne se lance pas dans des aliments pour sportifs. Et puis Florence, de l'agence Pepswork, cabinet de conseil en santé, sport et nutrition. Croisée au Salon international de l'alimentation il y a deux ans, elle recherche quelqu'un capable de se lancer dans la nutrition sportive, saine et naturelle. Il n'en fallait pas plus à Walter Krieger, président d'Apiha SAS, société commerciale de l'Apiha (Association pour l'insertion des personnes handicapées adultes), et à Philippe Dubois, directeur de Festifruits, pour mettre le doigt dans l'engrenage. Le concept Fruit4Fit (à prononcer « Fruit for fit ») était née.

Festifruits, basée à Saint-Pierre-sur-Dropt, à quelques encablures de Duras, est l'une des six entreprises de l'Apiha SAS. Spécialisée dans le conditionnement de fruits secs, « elle est en recherche permanente de diversification et d'innovation ». Avec toujours le même objectif : générer de l'activité et créer des emplois pour les personnes handicapées.

Les consommateurs consultés

Pendant plus d'un an et demi, Frestifruits a travaillé avec nutritionniste, diététicienne et laboratoire pour élaborer sa gamme, basée sur le principe de la chrononutrition. En mars dernier, au salon Body Fitness de Paris, le concept a été présenté au public. 600 questionnaires ont été remplis par des coaches sportifs, des patrons de salles de sport, des sportifs, des importateurs et distributeurs. Cette consultation visait à définir le nom, le prix, la couleur, la taille du produit, etc. La gamme presque finalisée a été exposée en juin au congrès Fitness Challenge d'Aix-en-Provence.

Au même moment, le fameux Johann, de l'agence Jump Konsulting, présentait le produit à Auckland, en Nouvelle-Zélande (il ira aussi en faire la promotion à Papeete, au Pérou, en Bolivie, et dans les boxes de CrossFit de l'ouest américain).

Les petits sachets de 40 g commencent à peine à être commercialisé. Mais alors, qu'y a-t-il dedans ? Des recettes à base de fruits secs, de super-aliments et d'épices : amande, baie de goji, cassis, mûre blanche, spiruline, gingembre, myrtille, etc.

Chaque aliment, allié à d'autres et dans des proportions précises, apporte à l'organisme des bienfaits différents en fonction de l'objectif sportif à atteindre. Trois domaines sont pris en compte : la gestion du poids, la musculation et le cardio. Certains mélanges sont à prendre avant l'effort, d'autre après, dans la phase de récupération. À terme, 12 références seront disponibles. « Mais c'est du snack, donc la recherche du goût est primordiale », précise Walter Krieger.

Objectif : 4 à 6 emplois

Au-delà de la performance, Fruit4Fit entend proposer « une alternative dans l'alimentation. Il n'y a aucun sucre ajouté, aucun conservateur. Les fruits ne sont pas travaillés industriellement, ils sont seulement séchés. » Puis dosés, conditionnés, emballés et expédiés par Festifruits. « Pour les fruits qui composent les sachets, on privilégie la proximité et la qualité », insiste Philippe Dubois.

Ces petits sachets se vendent pour le moment entre 2,5 et 3 euros. Ils seront disponibles dans des salles de sport, mais les distributeurs de collectivités (écoles, entreprises, etc.) sont aussi visés. Pour le moment, « nous sommes en train de mailler le réseau avec des coaches sportifs référents, comme Alexandre Reither, d'UCP Muscu. » Walter Krieger et Philippe Dubois sont également en pourparlers pour développer un réseau en Belgique, en Suisse et en Autriche. De gros pots de plus de 500 grammes devraient aussi être présentés à la grande distribution.

Bref, ça ressemble au début d'une success story. Objectif 2017 : vendre 500 000 sachets. « Ce qui voudrait dire la création, l'année prochaine, de quatre à six emplois pour des personnes handicapées », espère le président d'Apiha SAS, qui ne perd jamais de vue la raison d'être de l'Apiha.

La Source : Sud-Ouest.fr 

 

 

 




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne