L'actualité

Entreprise :Créma et fils : 40 ans d'existence et trois générations

 
 Entreprise :Créma et fils : 40 ans d'existence et trois générations

En 1977, Serge Créma crée sa propre entreprise de prothèses dentaires. Aujourd'hui, il a passé la main à son fils… qui travaille lui-même avec ses deux enfants.

Il y a quarante ans, Serge Créma crée son entreprise de prothèses dentaires au n° 12 de l'impasse de Belgique à Agen. Aujourd'hui, c'est son fils, Patrice, et ses deux petits-enfants, Amandine et Xavier, qui font tourner l'affaire familiale. «Ça fait quarante ans que l'entreprise existe et on espère tenir quarante ans de plus», s'amuse Amandine Créma. À 22 ans, elle est la dernière à avoir rejoint l'aventure familiale. «Ce qui m'a attirée dans le métier, c'est le côté manuel, le côté minutieux. Et, bien sûr, le fait de travailler en famille», explique-t-elle. «Voir travailler mon père avec son père, ça m'a donné envie de faire pareil». Car la passion du métier se transmet depuis trois générations maintenant. «J'ai toujours baigné dedans», se souvient Patrice Crema, qui a repris les rênes du laboratoire il y a seize ans. Aujourd'hui à la retraite, Serge est «fier» du travail que fournissent son fils et ses deux petits-enfants. «L'entreprise marche bien. Avec le bouche-à-oreille, de nouveaux dentistes se tournent vers nous», révèle Patrice. Loin de créer des tensions au sein de leur «clan», travailler en famille semble être gage de qualité pour le laboratoire Créma. «On a un rapport fusionnel, c'est pour ça que ça marche», souligne Amandine. «C'est notre force», renchérit Patrice. Leur force, c'est aussi la qualité de leur travail. Tous polyvalents, les Créma créent tous types de prothèses, de A à Z. «Quand on voit les gens passer au labo pour nous dire qu'ils sont contents de leurs prothèses, ça nous fait plaisir. Ça donne envie de se lever pour venir travailler», indique Amandine. Entre de bonnes mains, le laboratoire Créma à l’ avenir devant lui. «Ça serait bien que les enfants reprennent après nous», lance Amandine, «enfin, s'ils en ont envie !», poursuit Patrice.

La Source : La Dépêche.fr




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne

Consultez nos mentions légales pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles.