L'actualité

Le recrutement 3.0 : qu'est-ce que ça change pour vous, candidats ?

 
Le recrutement 3.0 : qu'est-ce que ça change pour vous, candidats ?

La révolution numérique est en marche.

Les réseaux sociaux dominent le monde, de nouvelles compétences comme le big data ou le growth hacking se développent, les outils technologiques s’améliorent, les tendances se succèdent à un rythme accéléré… notre environnement évolue et nous demande de nous adapter. Cette transformation est aussi vraie dans le secteur du recrutement où de nombreuses normes sont petit à petit bousculées.

Les premiers acteurs touchés par ces évolutions sont les étudiants et les jeunes diplômés car ils se doivent d’être les ambassadeurs de cette révolution. C’est pourquoi nous avons choisi aujourd’hui de vous proposer ce petit guide du futur, pour mieux comprendre et utiliser les nouvelles tendances du recrutement 3.0.

Pour construire cet article, nous avons interviewé Sarah Akel, CEO de Co-Start, un espace de coworking qui accompagne aussi les entreprises dans les nouvelles manières de travailler à l’ère numérique.

 

La e-reputation, plus importante que jamais 

C’est le point clé de cette révolution. Après plusieurs années de navigation à travers les eaux tumultueuses d’internet, nous y avons tous laissé sillage, c’est d’autant plus vrai pour les étudiants et jeunes diplômés qui ont plongé avec entrain dans cette transformation. Or ce sillage peut parfois vous porter préjudice, surtout si vous ne savez pas ce qu’on y trouve. Il faut donc impérativement le soigner, et y laisser uniquement ce que vous souhaitez qu’un recruteur sache de vous.

Le conseil de Sarah : « Aujourd’hui, de nombreux recruteurs vont évidemment consulter les profils linkedin, mais aussi les profils Facebook voire même Couchsurfing et tout ce qui trainera sur Google… donc prenez soin de l’image que vous dégagez sur le web ».

Mais la e-reputation ce n’est pas que votre sillage, c’est aussi votre vitrine. C’est pourquoi il est primordial d’avoir une page Linkedin bien construite. C’est un outil indispensable pour mettre efficacement en avant vos expériences, vos compétences et vos ambitions professionnelles, vous retrouverez tous nos conseils pour construire votre profil dans cet article.

 

Il faut être digital

Et être digital cela peut vouloir dire plusieurs choses. Cela signifie notamment que l’on maîtrise les nouvelles technologies et que l’on est capable de les utiliser pour se mettre en avant. Les entreprises n’hésitent pas à vous mettre à l’épreuve et à s’affranchir des méthodes de recrutement traditionnelles, c’est par exemple le cas de Canal + qui, avec l’Africa Summer School, lance chaque année un challenge vidéo aux étudiants cherchant un stage d’été en Afrique. Ces derniers doivent se présenter à travers un CV vidéo. Et ce n’est pas une initiative isolée.

Le conseil de Sarah : « J’ai rencontré plusieurs entreprises utilisant « Easyrecrue », une solution qui permet aux entreprises de gagner du temps et qui transforme les entretiens téléphoniques en entretiens filmés…».

Enfin, être numérique c’est aussi être connecté : suivre les pages facebook et les comptes twitter des entreprises qui vous intéressent. Elles sont en effet de plus en plus nombreuses à publier certaines offres directement (parfois uniquement) sur les réseaux sociaux.

 

Le rapport de force s’inverse 

Il y a quelques années, les employés entraient dans une entreprise en début de carrière et y passaient toute leur vie professionnelle. Ce modèle est aujourd’hui dépassé et les jeunes des générations Y et Z s’affranchissent totalement de ces anciennes règles. Aujourd’hui, le salarié est mobile, avide de changement, c’est devenu une ressource précieuse qu’il s’agit de soigner, surtout s’il s’agit d’un jeune diplômé plein de potentiel. Les salariés sont donc beaucoup plus courtisés qu’il y a quelques années.

Pour illustrer cette tendance, on peut citer le célèbre classement « Great place to work » qui met en avant les entreprises où il fait bon travailler. Aujourd’hui, le candidat a donc le choix. A vous d’utiliser les outils qui sont à votre portée pour choisir l’entreprise qui vous convient le mieux.

 

L’information facile d’accès

Le conseil de Sarah : « On ne vous pardonnera pas de ne pas connaître les actualités de l’entreprise, de ne pas avoir fait des recherches poussées ».

Les canaux de communications des recruteurs se multiplient, ils proposent notamment souvent du contenu dédié aux candidats (vidéos, témoignages…). Profitez également de cette manne d’informations pour préparer vos candidatures puis vos entretiens. Il ne s’agit pas seulement d’une astuce pour briller en rendez-vous, mais d’une véritable nécessité, de même qu’on ne vous pardonnera pas de dire que vous n’êtes pas digital, on ne vous pardonnera pas de ne pas vous être assez renseigné.

 

Les compétences avant tout 

L’avis de Sarah : « Avant, on recrutait pour des métiers, aujourd’hui on recrute pour des compétences : les recruteurs savent que les métiers de 2020 n’existent pas encore. Mieux vaut donc mettre en avant ce que vous savez faire ».

Cette tendance s’illustre par le succès des challenges, à la fois les challenges étudiants, mais aussi par les différents hackathons qui se multiplient. De plus certains candidats préfèrent passer directement à la pratique qu’envoyer un CV, quel meilleur moyen pour un développeur de prouver ses compétence que de craquer le site web de la start-up à laquelle il postule ?

 

En conclusion, dans un monde où tout s’accélère, le candidat 3.0 est quelqu’un de connecté, en phase avec son époque, qui sait utiliser et plus encore s’approprier la technologie en veillant à son image. C’est aussi quelqu’un d’exigeant, qui sait ce qu’il veut, et qui sait ce qu’on attend de lui, quelqu’un capable de mettre en avant les compétences pertinentes au moment voulu.

 La Source : Job Teaser




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne