L'actualité

Industrie du futur : les métiers qui émergent

 
Industrie du futur : les métiers qui émergent

Les besoins en compétences numériques boostent les recrutements dans tous les secteurs industriels.

L'industrie cherche des jeunes talents

Métiers de la robotique, impression 3D, réalité virtuelle et augmentée... L’industrie renouvelle ses équipes avant tout pour développer son business. Les entreprises profitent donc du départ à la retraite de nombreux salariés pour les remplacer par des compétences scientifiques et technologiques, notamment numériques, qui leur permettent d’innover et de conquérir des marchés.

L’industrie, un secteur dynamique

L’industrie est un secteur dynamique où des carrières valorisantes sont menées. Selon des estimations, les salaires dans l’industrie sont 13 % supérieurs à la moyenne de ceux des autres secteurs.

 

A savoir : 50 % des recrutements dans l'industrie se font en contrat à durée indéterminé (CDI).

 

L’industrie est populaire auprès des jeunes : 76% des lycéens des séries scientifiques et techniques ont une bonne opinion de ce secteur et 42% souhaitent y travailler (selon une enquête Opinion way de juin 2016).

Des métiers qui évoluent, et d'autres à inventer

Les métiers déjà existants sont profondément transformés par les nouvelles technologies. C'est le cas des métiers de la maintenance, par exemple, où l’utilisation des big data, grâce à des capteurs, rend possible l’anticipation des pannes avant qu’elles ne se produisent (maintenance prédictive). De plus, quand ces pannes se produisent, leur résolution est facilitée par de nouvelles technologies comme la réalité augmentée ou grâce à des robots collaboratifs.

Parmi les 10 emplois les plus sollicités actuellement, aucun n’existait en 2004 : community manager, data-miner, développeur ou programmeur d’applications mobiles, technicien du cloud computing, web designer, data protection officer (DPO), chief data officer (CDO), digital brand manager, etc.

 

A savoir : 50 % des métiers qui seront exercés en 2030 n’existent pas encore.

 

De plus en plus, des compétences plus transversales « soft skills » sont attendues dans ces métiers : capacité à travailler en équipe, en mode projet, à résoudre des problèmes complexes, esprit critique et d’adaptabilité, goût pour la prise d’initiatives, créativité et leadership. 

L’Intelligence artificielle, elle aussi, va créer de nouveaux métiers

L’intelligence artificielle, par sa nature et sa fonction, appelle de nouvelles compétences. Les progrès de l’IA vont créer de nouveaux métiers (« psy-designer », « egoteller », « éthicien », etc.) pour programmer, éduquer et gérer l’intelligence artificielle.

Avec les avancées technologiques récentes, l’intelligence artificielle a de très forts impacts sur l’industrie en France. Les technologies d’IA reposent sur des techniques génériques (traitement du langage naturel, vision par ordinateur, apprentissage automatique, systèmes multi-agents et robotique) et peuvent être déclinées de manière large et dans de nombreux secteurs.

Focus 2018 : l'industrie connectée

Lunettes, lave-linge, téléviseurs, montres, systèmes de vidéosurveillance... De l’électro-ménager aux appareils informatiques, des voitures aux jouets, en passant par les biens de consommation, l’industrie connectée s’est invitée dans le quotidien des Français. Qu’ils soient directement connectés au Web en wifi ou bien par l’intermédiaire d’un smartphone (avec lequel ils communiquent en Bluetooth), ces objets prennent une nouvelle dimension. Le consommateur peut ainsi surveiller sa maison à distance et son rythme cardiaque sur l’écran de son smartphone !

 




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne

Consultez nos mentions légales pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles.