L'actualité

Le Temps des cerises, encore, s'agrandit

 
Le Temps des cerises, encore, s'agrandit

L'entreprise fut une des premières à éclore dans la pépinière de l'Agropole. Avec son rachat des Cafés Taillefer, elle s'est taillé une bonne place dans le cœur des Agenais. Le chocolat tient à présent une première place.

«Il est arrivé avec une petite coupelle et trois fruits dessus. Six mois plus tard, il présentait des cafés aromatisés. Nous avons pensé qu'il s'agissait d'un drôle de personnage. 20 ans après, voilà où il en est !» Patrice Gonzalez, le fondateur et patron de l'entreprise «Le Temps des cerises» vient une nouvelle fois, d'agrandir son site de production. 2 000 m2 supplémentaires pour le stockage et la préparation des commandes.

Ce qui a permis de libérer de l'espace pour un autre projet. Patrice Gonzalez ne veut pas trop en parler pour l'instant mais on sait qu'il s'agit d'une nouvelle production de chocolat bio sans emballages plastiques. La chaîne de production verra le jour dans un an. «Cela doublera notre volume de chocolats. Nous sommes déjà plus chocolatiers que cafetiers. Pourtant, nous n'oublions pas nos origines. Le café nous a construits.»

Lorsque Patrice Gonzalez s'est installé dans la pépinière d'entreprises, «dans 9 m2» se souvient-il, l'Agropole n'en était qu'à ses balbutiements, des champs entouraient l'espace réservé par les bâtisseurs de cet ensemble dédié à l'agroalimentaire, fondé par Jean François-Poncet, Jean-Alain Mariotti, Gilles Recour.

 

Le rachat des cafés Taillefer a marqué d'une solide pierre l'histoire de la construction du Temps des cerises. «Les cafés Taillefer sont restés dans la mémoire de tous les Agenais. Enfant, je respirais cette odeur de café torréfié qui flottait sur toute la ville. Les locaux se situaient place du Pin» se souvient Jean Dionis, président de l'Agglomération d'Agen, qui profite de cette inauguration pour tenter de caser quelques parcelles de la Technopole Agen Garonne «Si vous songez vous agrandir encore, nous avons tiré au maximum sur les possibilités de foncier de l'Agropole. Vous avez maintenant le TAG. La liste des contacts grossit, pour une bonne affaire, c'est maintenant !»

Nul ne sait pour l'instant si «l'agilité d'esprit du chef d'entreprise» comme le souligne Alain Brugalières, président de la CCI, poussera Patrice Gonzalez à «délocaliser» Le Temps des cerises du côté de sainte-Colombe-en-Bruilhois. L'homme qui investit en moyenne 300 000 euros dans son affaire chaque année – et un peu plus l'année prochaine pour son nouveau projet – qui a eu l'idée de torréfier des arachides pour ne pas laisser à l'arrêt ses chaînes quand le café manquait, continue à écrire «sa belle histoire agenaise».

 

Son chiffre d'affaires est de 14 millions d'euros, il emploie 74 salariés en CDI. Il vend à la grande distribution, aux réseaux de magasins bio, aux transformateurs et aux particuliers…

La Source : le Petit Bleu

 




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne

Consultez nos mentions légales pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles.