L'actualité

Eggstra représente le 47 au salon Made In France à Paris

 
Eggstra représente le 47 au salon Made In France à Paris

Le salon Made In France commence ce vendredi 8 novembre à Paris. Le Lot-et-Garonne est représenté par la société Eggstra. La petite boîte de Casteljaloux avait marqué les esprits lors de la dernière édition des Septuors 47.

Cinq heures, Paris s’éveille. Carole Capes-Montigny aussi. La patronne de la société Eggstra, à Casteljaloux, a attaqué ce jeudi dès potron-minet… Dans la matinée, elle était à Paris, à la Porte de Versailles, au salon du Made In France, pour installer son stand dans le pavillon Nouvelle-Aquitaine de 120 m². Parmi les quinze entreprises choisies pour être la vitrine de la région, elle est la seule du Lot-et-Garonne. « C’est une fierté », assure-t-elle en ne cachant pas « être chauvine ».

 

Eggstra a été, en juin dernier, au centre des congrès d’Agen, le véritable coup de cœur des Septuors 47. Si la petite boîte casteljalousaine a reçu le prix de l’économie circulaire, elle a surtout complètement bluffé l’assistance. L’idée, géniale, est de fabriquer des œufs-suprises destinés à être offerts.

Il faut casser la coquille pour découvrir l’objet mystérieux (un bijou, une demande de mariage, ou un message sur-mesure). L’émotion est au rendez-vous. Le succès commercial aussi... Elle avait réalisé 150 000 € de chiffre d’affaires en 2018 (contre 100 000 en 2017).

 

C’est la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lot-et-Garonne qui a soufflé le nom d’Eggstra à la région qui a été immédiatement séduite. Il faut dire que le produit développé par Carole Capes-Montigny colle parfaitement avec la philosophie du salon Made In France : faire rimer « savoir-faire et innovation ». La Nouvelle-Aquitaine tient à mettre en avant le « made in local » des TPE et PME.

À l’occasion de ce salon, elle communique largement sur sa feuille de route : « Répondre de manière coordonnée aux enjeux de ces entreprises, comme l’innovation, la transmission des gestes ancestraux, la promotion, la transition numérique, la conception de produits éco conçus, le développement à l’international ».

« Des professionnels, des particuliers, il y a 50 000 visiteurs sur ce salon », sourit Carole Capes-Montigny. Une occasion idéale pour se faire connaître et vendre quelques œufs.

La Source : La Dépêche.fr




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne

Consultez nos mentions légales pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles.