L'actualité

Comment Optimum veut accélérer l'export de ses portes de placard

 
Comment Optimum veut accélérer l'export de ses portes de placard

Les portes de placards sont un produit incontournable des magasins de bricolage en France. L'un des acteurs qui se cache derrière ce marché est le groupe agenais Optimum et ses 1,3 million de portes de placard produites chaque année.

Il entend désormais mettre un coup d’accélérateur à l’export. L'entreprise, qui fabrique aussi des portes intérieures et verrières, travaille dans le même temps à renforcer son activité sur la partie négoce. Objectif : se diversifier tout en continuant à innover.

Le secteur du bricolage et des loisirs à la maison a beau avoir le vent en poupe dans le contexte de la crise sanitaire, pas question pour Optimum de se reposer sur ses lauriers. A l'aube de ses 40 ans, le fabriquant Agenais de portes de placard et plus récemment de portes d'intérieur entend diversifier sa clientèle.

POUSSE L'EXPORT À 20 % DU CHIFFRE D'AFFAIRES

Cela passe notamment par une accélération de sa présence à l'export avec des ambitions clairement affichées. Alors que les ventes à l'international pèsent aujourd'hui 6 millions d'euros soit 12 % du montant global de son chiffre d'affaires annuel de 53 millions d'euros, le groupe souhaite passer, d'ici trois ans, à 20 % du chiffre d'affaires annuel. "Nous étions à 4 % il y a 3 ans avec historiquement un déploiement sur les marchés du sud de l'Europe en Espagne et au Portugal", rappelle Jean-Luc Guéry, dirigeant de la société.

Optimum a depuis mis le cap sur l'Allemagne, la Norvège et la Suède et regarde du côté de la Russie et de la Pologne qui se distinguent par un fort dynamisme en matière de construction.

 

"Nous répondons, pour un prix intéressant, à un besoin, avec un produit prêt à l'emploi que les consommateurs locaux ne trouvent pas sur place. Il faut savoir que la porte de placard est un produit franco-français et qu'en Europe, nous sommes une référence sur ce segment", avance Jean-Luc Guéry.

Optimum va ainsi travailler avec un gros distributeur web américain Wayfair qui a des velléités de développement en Allemagne et en Angleterre. Pour autant, ce n'est pas sur le web que le groupe s'attend à faire de gros volumes. "Nos produits sont volumineux et compliqués à transporter. En revanche, il faut être sur place", assure Jean-Luc Guéry qui travaille déjà avec des acteurs du ecommerce sur le sol français.

 

RÉÉQUILIBRAGE ENTRE GRANDE DISTRIBUTION ET NÉGOCE

C'est dans la grande distribution de bricolage (GDB) qu'Optimum est aujourd'hui majoritairement présent en France et en Europe. "Cela représente 70 % de notre chiffre d'affaires sachant que dans la GDB, deux acteurs détiennent près de 80 % du marché", insiste Jean-Luc Guéry. D'où l'objectif stratégique, là aussi, de rééquilibrer les pôles grande distribution et négociants. Il s'agit de limiter les risques de dépendance à un seul segment de marché.

Mais si Jean-Luc Guéry reconnaît avoir une réelle marge de progression sur le réseau professionnel, il parle aussi d'un travail de longue haleine, à l'inverse de la grande distribution : "Quand nous sommes référencés dans une centrale, cela nous ouvre immédiatement les portes de l'ensemble des magasins, alors qu'avec les négociants, c'est point de vente par point de vente."

L'innovation reste donc le principal moteur de stratégie, et elle est de deux types. "Dans la grande distribution, nous sommes plutôt sur de la stratégie de produit et de service c'est-à-dire du décor voire de la fonctionnalité, alors que les professionnels du bâtiment attendent de vraies innovations de rupture.

C'est comme ça que sont nés nos placards chauffants." Optimum qui compte 180 collaborateurs a ainsi sa propre équipe interne de R&D.

Chaque année, ce sont 1,3 million de portes de placard qui sont produites à Agen. "Nous avons installé une ligne automatique qui produit une porte toutes les 30 secondes." Parmi les investissements à venir, le groupe envisage une extension de son site de production. "En 2020, malgré deux mois d'arrêt, nous serons, au niveau de l'activité sur les mêmes chiffres que 2019."

La Source : La tribune 




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne

Consultez nos mentions légales pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles.