L'actualité

Economie, emploi : les priorités du préfet - Emploi47

 
Economie, emploi : les priorités du préfet - Emploi47
Sans détour, le préfet installé depuis un an fait un tour d'horizon du Lot-et-Garonne version 2013. Il entend ne pas passer en force sur l'adhésion des communes isolées, parle beaucoup d'emploi aussi.
Castelculier et Saint-Pierre- de-Clairac attendent votre décision pour intégrer l'agglomération d'Agen ou toute autre communauté de communes. Vous avez fait votre choix ?
Pas encore. Rien n'est arrêté. J'ai commandé une étude détaillée à l'INSEE, organisme indépendant, sur ces bassins de vie dans le domaine de l'emploi, des transports, de l'éducation… Dans le choix que j'ai à faire, l'intérêt de la population prime avant tout. Ce n'est pas la loi du plus fort ou de celui qui parle le plus fort. J'attends les résultats complets de cette analyse détaillée et je les soumettrai à la commission départementale pour avis avant la fin du premier trimestre

[…] . Il me revient l'obligation de rattacher toutes les communes isolées au 1er juin prochain. À l'aune des éléments en votre possession, 2 013 est-il synonyme de pessimisme pour l'économie d'ici ? Pour ma part, je nous vois plutôt dans une situation de redémarrage. Les chiffres du dernier trimestre ne sont pas alarmants. Par exemple, de 2011 à 2012, l'investissement dans les entreprises a augmenté de 9 %. Côté consommation, la TVA est à + 8 %. Comme cela a été dit au tribunal de commerce récemment, des secteurs souffrent aussi. J'entends réunir les responsables de l'artisanat du bâtiment en février pour faire un réel état des lieux et pour leur rappeler aussi que la banque publique Oséo doit injecter 500 millions d'€ au plan national. Mon but est de rappeler à tous qu'il existe des dispositifs. Par ailleurs, je présente au monde économique du département, avant la fin du mois, les modalités du pacte de compétitivité. C'est un discours plutôt optimiste. Je n'oublie pas la difficulté des entreprises. Une vingtaine d'entreprises ont obtenu un plan d'apurement de leurs dettes fiscales et sociales (pour 24 millions d'€, NDLR). Et nous avons créé une fiche d'alerte sur le site internet de la préfecture pour informer les dirigeants de société sur ce qui existe. On peut se sauver avant de mourir. Il existe un arsenal de mesures dans le domaine de l'emploi. Comment les mettez vous en musique ?

Après trois mois d'exercice, le Lot-et-Garonne est le premier département en Aquitaine pour le taux de réussite des emplois d'avenir. L'objectif est d'atteindre le demi-millier mais l'on sait aussi que 4 000 jeunes sont au chômage.

L'autre effort à porter tient dans l'apprentissage, sans oublier les contrats d'accompagnement dans l'emploi. Je dois signer dans les prochaines semaines une convention pour les métiers sous tension. Il s'agit de répondre rapidement, via les sous-préfectures, aux besoins des chefs d'entreprise.

Nous avons ciblé la métallurgie pour Villeneuve et Marmande, la maintenance industrielle pour Agen. 2012 aura été l'année de l'échec pour Xilofrance à Damazan. 2013 peut-elle être l'année d'une reprise ? Ce qui importait dans un premier temps est que l'ensemble des salariés puisse bénéficier des modalités du contrat de sécurisation professionnelle. Cela a été fait. Maintenant, il ne vous pas échappé que ce dossier est piloté par la justice. Je souhaitais toutefois que le démantèlement total soit évité à la fin décembre. Le tribunal de commerce jugera des propositions de reprise. 

 

Retrouvez l'article sur:

http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/25/1544741-economie-emploi-les-priorites-du-prefet.html




Voir toutes les actualités

EMPLOI 47 vous accompagne dans vos recrutements

En savoir plus

S'abonner à la newsletter

Recevez nos lettres d'informations afin de tout savoir sur l'actualité de l'emploi dans le Lot-et-Garonne

Consultez nos mentions légales pour en savoir plus sur le traitement des données personnelles.